Orthodontiste à Sophia Antipolis


  Contact : 04.93.39.09.04 - docteur.coralie.thiriez@gmail.com

L’orthodontie fonctionnelle à partir de 3 ans

Orthodontie fonctionnelle

Dès l’âge de 3 ans, nous pouvons établir un bilan et proposer un traitement en fonction de l’âge et du type de malposition dentaire. Ces interventions précoces peuvent rendre plus simples, plus rapides et moins coûteuses les traitements orthodontiques ultérieures et diminuent le besoin d’extraire des dents permanentes.

En collaboration avec votre orthodontiste, des kinésithérapeutes, des orthophonistes, des ORL, vous pouvez aider votre enfant à se développer sans prendre de mauvaises habitudes.
Ainsi, nous pourrons lui apprendre à bien respirer par le nez et non par la bouche ce qui améliorera son sommeil, sa posture et sa croissance.

Il découvrira également comment déglutir correctement avec une position de langue haute qui permettra au palais de se développer correctement. Il apprendra aussi à mastiquer des aliments durs pour développer correctement ses mâchoires en diminuant la sévérité des malpositions dentaires. Nous l’aiderons à arrêter la succion de son doigt ou de sa tétine qui au delà d’un certain âge déforme les mâchoires. Nombres d’enfants souffrent de trouble du sommeil entrainant :

  • 1. Problème de respiration buccale (ronflement…), non refroidissement du cerveau provoquant une sudation importante et des nuits agitées…
  • 2. Sensation d’étouffement
  • 3. Syndrome d’apnée du sommeil ou hypopnée du sommeil qui peut évoluer
  • 4. Enfants hyperactifs, incapable de se concentrer, ou somnolant à l’école
  • 5. Otites

Il est indispensable de traiter ces dysfonctions le plus tôt possible pour offrir une chance à votre enfant de se développer et de grandir correctement. Observer votre enfant a-t-il le dos courbé, la bouche ouverte la nuit, le jour ? N’ignorer pas ce comportement et consulter! Plus tôt cela est pris en charge plus facilement cela sera corriger ! Le traitement précoce dure 1 ou 2 semestres afin de conserver 4 ou 5 semestres pour une prise en charge par la Sécurité Sociale d’un éventuel traitement orthodontique à l’adolescence.